Craindre la technique ?

Publié le par Yves-André Samère

Il est assez curieux de constater combien les nouvelles techniques inspirent la méfiance, y compris aux personnes avisées. Certes, dans le domaine que je connais le mieux, le cinéma, chaque progrès technique s’est accompagné d’une régression artistique, et ce n’est pas l’essor actuel du cinéma en relief, même rebaptisé « 3D », qui va me démentir. Mais enfin, cela ne prouve rien.

Il faut peut-être se souvenir que Socrate craignait que l’écrit ne détruisît la transmission orale du savoir ! Pour ce qui est de se planter en beauté, il avait fait fort, le buveur de cigüe. Mais on a vu, au XVIIIe siècle, un moraliste nommé Enos Hitchcock (si-si !) accuser la culture de corrompre la jeunesse – tout comme Socrate corrompait celle de son temps. Il y a de ces rapprochements renversants...

Le couronnement a été le fait d’Obama, qui a déclaré ceci : « Avec les iPod, iPad, Xbox et PlayStation – dont j’ignore comment chacun d’eux fonctionne –, l’information devient une distraction, une diversion, une forme d’amusement, plutôt qu’un moyen d’émancipation ». Obama est un humoriste : chacun sait que lui est un fanatique du BlackBerry, une sorte de super-téléphone, et qu’il a fait une partie de sa campagne électorale grâce à Internet (allez vérifier ICI). Normal, il s’inspirait de Ségolène Royal (enfin, c’est elle qui l’a prétendu).

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :