Cri du fast-food qu’on étrangle : Quiiiiick !

Publié le par Yves-André Samère

(J’emprunte la blague de ce titre à Didier Porte, puisqu’elle ne lui sert plus)

Faute d’être suffisamment ferré sur le droit commercial, j’avance une hypothèse : ces prétendus restaurants « à restauration rapide », dans le Nord, qui ont décidé de ne plus mettre au menu que des aliments halal, c’est-à-dire contrôlés et autorisés par les mosquées, respectent-ils la loi ?

Je croyais qu’il existait, en matière commerciale, une interdiction : celle du refus de vente. En pratique, le propriétaire d’un commerce ne peut pas faire de discrimination entre ses clients ; de sorte qu’utiliser une astuce pour éloigner ceux qui ne lui plaisent pas, pour telle ou telle raison, c’est prohibé par la loi.

Est-ce que cela s’applique aux restaurants, je ne sais pas, mais je vois mal pourquoi il y aurait une exception.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D

Un commerçant ne peut pas forcément être "universel". Beaucoup de boutiques de vêtements pour femmes s'arrêtent à la taille 48 ou même 42. D'autres boutiques sont spécialisées dans les tailles
supérieures, allant jusqu'au 58, et ne vendent pas les petites tailles.


Répondre
Y

Oui, mais c’est destiné aux femmes, donc ça ne compte pas !

Et puis, si ce restaurant servait AVANT tous les types de repas, cela prouvait qu’il n’y avait aucun obstacle à satisfaire tous les clients.


D

Oui, c'est cher. Pour revenir à nos moutons, le refus de vente est caractérisé quand le commerçant refuse de vendre à un client la marchandise proposée. Quel que soit le commerce.


Répondre
Y

Bon, admettons. Quoique ça ressemble à un sophisme : j’évite de vendre telle marchandise pour ne pas avoir tels clients. En plus, commercialement, c’est assez bête. Un commerçant essaie de
plaire à tout le monde pour avoir le plus possible de clients, pas le moins possible !

Cela dit, Goldenberg peut se justifier en argüant qu’il est situé en plein quartier juif.  Les Quick de Roubaix et Tourcoing ne sont pas en quartier musulman. Il n’y a pas de quartier musulman
dans ces villes.


D

On pourrait dire l'inverse, quand les Quick ne servaient ni halal, ni kasher... Liberté du client d'entrer dans ce "restaurant" qui affiche ses menus. Le célèbre Goldenberg ne servait que des
aliments kasher, par exemple. Liberté du restaurateur de choisir l'origine de ce qu'il sert à ses clients.


Répondre
Y

Goldenberg fait surtout de la ségrégation par le porte-monnaie. C’est cher, chez lui.