Dany Boon, décoré mais pas fier

Publié le par Yves-André Samère

Lorsque Sarkozy a cru opportun de donner la Légion d’Honneur à Dany Boon (dont on se demande quel service extraordinaire il avait rendu au pays), il a fait un discours qui comprenait ce passage : « Vous êtes fils d’un Kabyle marié à une catholique picarde, d’un boxeur devenu chauffeur routier à Armentières. Bon, ça commençait pas terrible pour vous, il faut bien reconnaître les choses. [...] Disons que, question rêve, on part de loin. [...] Vous avez déjà choisi la fiction contre la réalité en préférant le nom de Dany Boon au très joli nom, le vrai, Daniel Hamidou. Bon, ça s’aggravait de plus en plus. Je peux me permettre, moi, c’est Sarkozy, mais Hamidou, quand même, allez faire une carrière avec ça ». Il tombait d’ailleurs très mal, car l’acteur marocain Amidou et sa fille Souad Amidou ont tous deux fait une carrière d’acteurs en France, certes modeste, mais sans changer de nom.

Il n’empêche que Dany Boon ne doit pas être fier. Avoir entendu un individu insulter publiquement ses parents puis railler son nom, sans lui balancer son hochet dans la figure, c’est être doué pour avaler des couleuvres.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :