De l’ascenseur

Publié le par Yves-André Samère

On devrait interdire à quiconque de prendre un ascenseur pour descendre. Soyons logique : le mot ascenseur évoque une ascension, et une ascension, c’est l’action de monter, pas de descendre. Tous les catholiques vous le diront. Avez-vous souvent lu dans les journaux que tel alpiniste a DESCENDU le Mont-Blanc ou l’Annapurna ? Aucun mérite, on n’en parle pas.

Donc, dans tous les immeubles, il faudrait afficher un avis stipulant que l’ascenseur ne peut que monter dans les étages. Certes, vous me direz qu’une fois parvenu à destination, pour le remettre à la disposition des locataires qui veulent monter à leur tour, l’ascenseur doit redescendre. C’est une question épineuse, que je n’ai pas encore résolue. Mais je ne désespère pas de trouver une solution. Quand on est pétri de bonne volonté, on trouve toujours.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Mais c’est très constructif, tout ça ! Félicitations.
Répondre
K
Peut-être avec une spirale tournante et des parties glissantes dans la spirale. Voir les invention de Léonard ...
Répondre
Y
Je soumets immédiatement la proposition au syndic de mon immeuble.
Répondre
D
Il faut deux "ascenseurs" : un qui ne fait que monter, l'autre que descendre.
J'ai faux ?
Répondre