De l’eau, de l’eau !

Publié le par Yves-André Samère

C’est connu, Paris connaît une inondation majeure une fois par siècle. La dernière fois, c’était en 1910. Cent ans déjà... On peut donc se préparer à se retrouver les pieds dans l’eau sans habiter au Cap-Nègre ni se ruiner à Saint-Tropez.

Mais comment définit-on une inondation à Paris ? Non, pas à partir du Zouave du Pont de l’Alma, ça, c’était autrefois, et les experts ont... changé de pont ! Aujourd’hui, on se réfère à l’échelle d’Austerlitz, près du pont du même nom.

À partir de 3 mètres, on ferme les voies sur berge, ce qui arrive presque tous les ans (et pendant les quatre semaines de Paris-Plage, mais uniquement sur la rive droite). Pas de panique.

À partir de 6 mètres, on met en place des protections pour éviter que certains quartiers soient submergés, et pour permettre que les services publics ne soient pas interrompus. Dernière inondation de cette importance, en 1982.

À partir de 7 mètres, ça commence à sentir le roussi, mais c’est rare. Au-delà, on peut commencer à mettre un cierge à l’église la plus proche. Je suis désolé de ne pas savoir quel est le saint concerné. En 1955, l’eau est montée jusqu’à 7,14 mètres, et jusqu’à 7,30 mètres en 1924.

À 8 mètres, que la fête commence ! Certains quartiers sont inondés. On déplace ceux des Parisiens qui ne peuvent plus vivre chez eux, et de nombreux services publics sont suspendus ou perturbés. Il faudra des semaines, alors, pour revenir à la normale.

Au-delà de 8 mètres, il faut remonter à 1910, avec 8,62 mètres, et à 1658 (données inconnues). Avec une crue comme celle de 1910, le métro et le RER ne fonctionneraient plus dans le centre, les gares de Lyon et d’Austerlitz, proches de la Seine, seraient fermées, donc les réseaux de trains vers le sud-est et le sud-ouest le seraient aussi. Les autobus ne circuleraient plus dans les quartiers inondés, et un certain nombre de ponts ne seraient plus accessibles. Évidemment, il y aurait des coupures d’électricité, ce qui perturberait le chauffage et le téléphone. Hélas, le téléphone mobile ne serait pas affecté !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :