De la discussion sortira... quoi ?

Publié le par Yves-André Samère

Vous regardez les débats à la télé, vous ? Moi, jamais. Une seule fois, j’en ai suivi un, mais c’est parce que j’étais à l’étranger, qu’il n’y avait qu’une seule chaîne, et que l’affrontement prévu entre ces deux géants de la politique promettait une lutte à mort. Je n’avais pas été déçu...

À part cela, les seuls débats auxquels je ne peux pas échapper sont ceux qui ont lieu sur le plateau du Grand Journal. Mais là, c’est bénin, car aucun ne dure plus de cinq minutes (entre deux coupures de publicité de six minutes chacune), et chaque participant a tout au plus quarante secondes, en comptant large, pour exposer sa philosophie de la vie. À condition de ne pas avoir en face de lui Najat Vallaud-Belkacem, auquel cas le malheureux, et je ne souhaite cette situation à personne, n’a aucune chance de placer un traître mot entre deux de ses fameux sourires carnassiers. (Je me demande pourquoi, subitement, je pense à Jaws, en français Les dents de la mer)

En fait, j’ai la conviction que personne, à quelque époque que ce soit, n’a jamais changé d’avis à la suite d’un débat. Et rien ne me semble plus faux que le fameux adage De la discussion sortira la lumière. Tout ce qui sort d’une discussion, c’est qu’on finit par échanger des noms d’oiseaux avec le gars d’en face.

Il y a quelques jours, un garçon de 26 ans qui vient d’écrire un livre, et qui est tombé sur l’avis que j’ai donné quelque part à propos d’un film, m’a écrit. Il semble sympathique et pas bête, mais je dois convenir que nous ne sommes du même avis sur rien – à ce détail près que lui aussi déteste Abdellatif Kechiche, c’est bien, mais ça ne suffit pas –, et surtout pas sur l’usage de la langue française. Aussi, lorsque, dans son dernier message, il a proposé que nous « débattions », un frisson de terreur m’a secoué de là à là, voir figure 1 (une bonne blague de Pierre Desproges). Et comme je ne veux me fâcher avec personne, j’ai largué les amarres.

Vous voyez que je suis un individu tolérant, pacifique, et tout et tout.

Publié dans Mœurs, Curiosités, Cinéma, Livres

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :