Déception de Jean-Vincent Placé

Publié le par Yves-André Samère

Jean-Vincent Placé aurait bien laissé de côté ses convictions écologistes en échange d’un poste ministériel. Tout le monde était au courant. Hélas, cette perspective n’a pas intéressé Manuel Valls.

Si Jean-Vincent avait fréquenté plus souvent les champs de courses, il se serait souvenu que Placé n’est pas forcément gagnant.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :