Des nouvelles de la Petite Sirène

Publié le par Yves-André Samère

Je connais bien Copenhague, la capitale du Danemark, et j’aime beaucoup cette très jolie ville – surtout son parc d’attraction, Tivoli, en plein centre, et ses canaux, quoique ils ne valent pas (et soient moins nombreux que) ceux d’Amsterdam. Mais, bien plus au nord, au bord de la mer, on peut voir la statue de la Petite Sirène, illustrant le conte d’Andersen. Figurez-vous que les Danois sont si fiers de leur conteur national, que la principale avenue qui traverse la ville porte son nom. Imaginez qu’à Paris, les Champs-Élysées s’appellent l’Avenue Molière ou le Boulevard Charles-Perrault ! Mais non, ne rêvons pas...

La statue de la Petite Sirène a connu une mésaventure, jadis, lorsqu’un fou... lui a scié la tête ! Mais les Danois ont été capables de la réparer, et cela ne se voit plus (j’ai vérifié, vous pensez bien, je vérifie tout). Il a aussi été question, en 2010, qu’on la remplace, le temps d’une exposition où elle devait être envoyée à Shanghai, par... un crâne, beau projet dont les images ont hélas disparu des sites Internet, ce qui laisse présager que cette brillante idée est tombée à l’eau – mésaventure que le Sirène n’a pas connue.

En tout cas, ces petits incidents n’ont pas empêché la Petite Sirène d’atteindre ses cent ans, chance que Marie-Antoinette n’a pas eue. Au Danemark, on a donc commémoré la chose, mais... il est interdit aux journaux de publier librement sa photo ! Eh oui, les descendants du sculpteur font valoir leurs droits, et donc, ils réclament des sous à la presse. Heureusement, il y a aussi une « Big Mermaid », beaucoup plus moche ; elle est peut-être libre de droits. Et si on l’envoyait à Shanghai, afin de remercier les Chinois de nous envoyer tant de belles choses ?

L’interdiction de publier ses photos va ainsi durer jusqu’en 2030, lorsque la statue sera enfin dans le domaine public...

Je me demande qui a les droits sur la mer au bord de laquelle elle se tient, posée sur un rocher. Les héritiers de Charles Trenet pourraient aussi faire valoir leurs droits.

Publié dans Curiosités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Tout à fait certain, puisque l’article parle d’un projet pas encore réalisé. Mais c’est bien fait, et si drôle ! J’imagine qu’on a dû penser à Hamlet, pas loin de là (à Elseneur), contemplant le
crâne du pauvre Yorick.
Répondre
A
C'est un photomontage ce crâne !!
Répondre