Détruire, disent-ils

Publié le par Yves-André Samère

Si vous allez un peu au cinéma et si vous êtes friand de ces blockbusters qu’Hollywood fabrique à la chaîne, un phénomène a dû vous frapper (ou alors, vous dormiez, ce pour quoi il vous sera beaucoup pardonné).

En effet, dans la plupart des films-catastrophes (décrivant une catastrophe, je précise pour que vous n’alliez pas déceler chez moi une quelconque trace de malveillance), on trouve une séquence montrant la destruction de New York ou de Los Angeles, voire de la Maison-Blanche. Par exemple dans Godzilla, ce film idiot avec Jean Reno, ou 2012, ou Independence day, ou autrefois, Tremblement de terre, dans lequel Elizabeth Taylor se noyait dans un égout de L.A. (si-si, je vous assure). On en conclut que les Yankees adorent filmer la destruction de leurs mégapoles.

Oui, mais ils exigent que le monde entier chiale avec eux quand Ben Laden fait ça en vrai.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :