Devinette : la réponse

Publié le par Yves-André Samère

Puisque l’énoncé de la devinette disait qu’il y avait UNE affirmation fausse sur les trois, cela impliquait que deux étaient exactes. Et, en effet, il ne fait aucun doute qu’il existe à Paris une statue de la Liberté, à l’extrémité sud de l’île des Cygnes, juste en face de Radio-France. À vrai dire, de cette statue, il existe presque une vingtaine de copies en France, la plus récente ayant été érigée en 2004, centenaire de la naissance de son sculpteur Auguste Bartholdi, dans sa ville natale de Colmar, route de Strasbourg, sur un rond-point. Mais ne compliquons pas.

New York ? Pourquoi tout le monde croit que la plus connue se trouve à New York ? Parce qu’on la représente toujours, filmée ou photographiée sur un fond de gratte-ciels de Manhattan. Or Manhattan est un quartier de New York, DONC la statue de la Liberté se trouve à New York. Eh bien non. L’île où elle se trouve, Liberty Island, ainsi que la statue qui s’y trouve, sont bien la propriété de la ville de New York, elles sont gérées par la municipalité de New York (entretien, sécurité, paye des employés, collecte de recettes apportées par les visiteurs, transports fluviaux, etc.), mais, géographiquement, elles ne s’y trouvent pas ! L’île n’est même pas dans l’État de New York (capitale : Albany). Pour en avoir le cœur net, ouvrez Google Maps, ou encore Google Earth avec affichage des frontières, et constatez : l’île et la statue se trouvent dans les limites du territoire de la ville de Bayonne, petite ville du New Jersey, peuplée de 62 000 habitants, qui se trouve sur l’autre rive de l’Hudson, la rivière qui coule à l’ouest de New York. La statue est située à seulement six cents mètres du port de Bayonne, et la frontière séparant les deux villes et les deux États passe à huit cents mètres à l’est de l’île. La statue est donc plus proche de ce port que de la frontière séparant les deux États.

Et par conséquent, la réponse fausse était la première. C’est pour cela que j’avais pris la précaution d’écrire que chaque mot devait être pris au sens strict, et que j’avais employé trois fois l’expression « est située » !

Cette petite blague comporte une morale : ne jamais croire, sans avoir vérifié, ce que tout le monde dit. Souvent, ce n’est qu’une idée reçue, qui ne devient « vraie » dans l’esprit des gens que parce qu’elle est abondamment répétée.

 

NB : cette notion d’extraterritorialité n’a rien d’exceptionnel. Mais, pour ne pas vous ennuyer en étalant un discours sur des kilomètres comme une vulgaire Juliette Binoche au festival de Cannes, je la traiterai (peut-être) dans une autre note.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Danièle 28/05/2013 18:42

Donc, l'ensemble des peuples basque, béarnais voire métis-breton ont bien répondu!
Gloire à nous tous!