Dieudonné n’est pas antisémite

Publié le par Yves-André Samère

J’avoue que je suis parfois tombé dans l’erreur que je dénonce ici : confondre deux mots qui ont pourtant des sens différents. Le panurgisme ne m’a pas toujours épargné. C’est ainsi qu’il m’est arrivé d’écrire que Dieudonné M’Bala M’Bala était antisémite ; or c’est un abus de langage. En revanche, je n’écris jamais que c’est un humoriste : là, ce serait trop gros.

Un antisémite, c’est quelqu’un qui déteste les Sémites. Or les Sémites, pour ne pas compliquer, sont censés être les descendants de Sem, qui était le troisième et dernier fils de Noé, le premier capitaine de pédalo de l’histoire biblique, et le premier navigateur ivrogne, bien avant le capitaine Haddock par conséquent. Sem ayant eu de nombreux descendants, et ceux-ci ayant essaimé au Moyen-Orient, il s’ensuit que plusieurs peuples, selon la légende, sont nés de cette souche mythique, chacun parlant sa propre langue. Certains de ces groupes ont disparu, d’autres existent toujours. Parmi eux, les Arabes et les Hébreux.

Donc les Hébreux sont des Sémites, mais les Arabes aussi !

Il s’ensuit qu’être « antisémite », c’est détester les Juifs et les Arabes. Si bien qu’appliquer ce terme à ceux qui n’ont d’aversion que pour les Juifs, c’est un non-sens. Et que Dieudonné et ses admirateurs ne sont pas des antisémites, ce sont des antijuifs ; ils ne font pas de l’antisémitisme, ils font de l’antijudaïsme.

À l’avenir, je ferai attention. Mais je crains d’être un peu seul...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

L
Citation: Inutile de DIRE qu’on est antijuif ou antisémite, quand on a des partisans qui le sont et qui savent comprendre ses idées, même exprimées à mots couverts. Pour avoir vu quelques-unes de
ses vidéos, je garantis que c’est très clair.

Réponse: Je voulais simplement dire qu'il ne se qualifie pas ainsi, que d'autres le font à sa place. Que lui emploi et justifie un autre terme. Après les actes et les paroles, je ne connais pas
assez le personnage et ces notions pour me prononcer.

Citation 2 "Quant à l’antisionisme, c’est souvent le faux nez de l’antijudaïsme"
Réponse: Je ne suis pas sur de cela, car il y a des "juifs" qui sont contre le sionnisme et Israel. C'est une minorité mais d'après ce que j'ai compris, le sionnisme est une forme récente de la
religion juive. Donc, je ne vois pas comment on pourrait être juif et antijuif. Toutefois, votre argument se vaut, je penses pour des gens qui mélangent les concepts... juif, israelite, israelien,
sionniste... , reconnaissont que ce n'est pas simple
Répondre
Y
Pour ma part, je ne connais le duel que par la « Ballade du duel qu’en l’Hôtel Bourguignon / Monsieur de Bergerac eut avec un bélître ».
Répondre
C
Vous avez raison, je manque de constance. Si je vous rejoins pour "glauque", je devrais le faire pour "antisemite" aussi. Ca doit etre mon amour de l'Antiquite qui me pousse a me montrer plus
intransigeant pour certains mots.
Mais je ne peux resister a la tentation d'une autre demonstration: "duel" signifiait a l'origine un combat ou une bataille car son etymologie vient de "duellum", qui est une forme ancienne de
"bellum"; le mot a pris son sens de combat singulier entre deux personnes suite a une attraction paronymique avec "duel"(cas dans certaines langues a flexion) ou "duo" qui viennent de "duelis",
soit une racine differente. Or personne ne songerait a employer "duel" dans un autre sens que celui qui est admis aujourd'hui.
Répondre
Y
Inutile de DIRE qu’on est antijuif ou antisémite, quand on a des partisans qui le sont et qui savent comprendre ses idées, même exprimées à mots couverts. Pour avoir vu quelques-unes de ses vidéos,
je garantis que c’est très clair.

Quant à l’antisionisme, c’est souvent le faux nez de l’antijudaïsme. Dans les pays arabes où l’on prétend ne pas être antijuif, si quelqu’un veut insulter un étranger, il le traite automatiquement
de « sale Juif ».

Je conseille de voir le film « Colonel Blimp », qui montre qu’avec certains adversaires (dans le film, les nazis), il ne sert à rien d’être fair-play, on est battu à tous les coups. Ce
n’est pas pour rien que tous les pays démocratiques ont des services secrets, qui se chargent parfois de débarrasser le pays de certains personnages, impossibles à éliminer autrement.
Répondre
L
Sauf erreur, je crois que Dieudonné ne se dit pas antijuif ou antisémite. Ce sont ses adversaires qui le nomme ainsi.
Par contre, il se déclare antisionniste.
Ouh la la, cela devient compliqué tout cela....
PS: Avis perso, j'aime pas la vulgarité de Dieudonné mais en tout cas, je trouve que les procédures qui lui ont été faites sont un peu trop "exceptionnelles"
Répondre
Y
Quand un mot est pris à contresens, ce n’est pas être plus royaliste que le roi que de rappeler ce qu’il signifie en réalité. Et ce n’est pas vous qui m’approuviez de rappeler que « glauque »
désigne une nuance de vert, et rien d’autre ?

Je n’exige rien de la part de ceux qui parlent n’importe comment. Je me contente de rappeler quelques vérités. Il y a une citation qu’on attribue volontiers à Camus, citation qui n’est sans doute
pas authentique, mais que j’aime bien quand même, et qui dit qu’on augmente le malheur du monde si on ne donne pas aux mots leur sens exact.

Ce n’est pas insurmontable, c’est au contraire très logique, que d’employer le mot « antijuif » pour qualifier quelqu’un qui hait les Juifs.
Répondre
C
Oui, l'etymologie vous donne raison mais on peut aussi accepter un glissement semantique qui donne un sens restreint a 'antisemite' tel que tout le monde le concoit aujourd'hui. Je vous trouve sur
ce coup-la plus royaliste que le roi (et je ne vous soupconne pas d'etre nostalgique de l'Ancien Regime).
Répondre