Divin trou de mémoire

Publié le par Yves-André Samère

Au chapitre 22 de la Genèse, verset 2, on découvre, ô stupeur ! que Dieu a une mémoire de poisson rouge. En effet, s’apprêtant à demander à son chouchou du moment, Abraham, un petit service (oh, presque rien : qu’il veuille bien égorger son fils afin de lui offrir un sacrifice), il lui dit ceci : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste ».

Dieu a donc oublié qu’Abraham a eu un deuxième fils de son ancienne esclave Agar, et qui s’appelle Ismaël. C’est pourtant lui qui avait planifié cette naissance supplémentaire. Il a donc aussi créé les trous de mémoire.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :