Écolos médiatiques

Publié le par Yves-André Samère

En France, nous ne manquons certes pas d’écologistes tapageurs, comme la mère de Térébentine Duflot – qui, du reste, pour garder sa place de ministre, ne parle plus du tout d’écologie, c’est plus prudent avec Ayrault et Hollande. Néanmoins, on ne fera jamais aussi bien qu’aux États-Unis.

Là-bas, pour battre le pavé de l’écologie, ils ont de grandes vedettes, pas simplement des sous-fifres comme les nôtres. Et les vedettes d’Hollywood sont volontiers donneuses de leçons, en cette matière. Ainsi, Leonardo DiCaprio a été jusqu’à produire un film, The 11th hour (présenté au Festival de Cannes le 19 mai 2007, mais jamais sorti en France), et qui tentait de démontrer que c’est à la génération actuelle qu’incombe le devoir de changer le monde pour toujours – pensée puissamment profonde et originale.

Tout cela serait très bien si ces prises de position ne servaient pas, surtout, à faire la publicité des vedettes, et si elles se comportaient dans la vie comme elles le conseillent à autrui. Or le même DiCaprio se déplace beaucoup, et toujours en avion, ce qui, probablement, contribue aux économies de carburant et à la réduction des fameux gaz à effet de serre qui terrorisent les masses (on a fait ce qu’il fallait pour les terroriser).

Un numéro des « Dossiers du Canard » paru au printemps 2010 révélait ainsi que Tom Cruise possédait cinq avions, John Travolta également (dont un Boeing 707 !), et qu’Harrison Ford était aussi bien pourvu, mais qu’il était propriétaire, en sus, d’un hélicoptère !

Mais on se doute que ces braves gens laissent sous un hangar leur escadrille personnelle, pour ne pas polluer l’atmosphère.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je n’ai jamais raté un seul exemplaire du Petit Journal, mais je ne me souviens pas de cet épisode.
Répondre
T
N'est-ce pas cet "écotartuffe" (comme sont désignés certains médiacrates par le journal "la Décroissance") de Ford qui s'était illustré il y a quelques temps en se faisant épiler le torse pour la
forêt amazonienne? Je crois avoir vu cela à l'époque où je regardais le Petit Journal de Y. Barthes...
Répondre