Enfin une solution !

Publié le par Yves-André Samère

Il paraît, selon « Le Canard enchaîné » de cette semaine (première page, colonne de gauche), qu’Henri Emmanuelli, qui est à la gauche du Parti Socialiste, estime que « des gens [passent] plus de temps à la retraite que dans la vie active », et que cette « situation [...] ne peut pas durer ».

Il fallait me demander, Henri ! J’ai la solution. Elle se trouve, comme toujours avec moi, dans un film ; en l’occurrence, Soylent green (alors que cette expression signifie en anglais « si doux », on a traduit bêtement en français par Soleil vert, ce qui ne veut rien dire, aucun astre n’étant vert, à ma connaissance). On y voit une société futuriste où les ressources vitales se sont à ce point appauvries qu’on a dû se résoudre à... euthanasier toute personne ayant dépassé une certaine limite d’âge (je caricature un peu, c’est mon vice). En attendant, on nourrit la population avec une substance fabriquée à partir des morts, qui ainsi n’encombrent plus les cimetières – et c’est tout le secret du film, dont il ne faut surtout pas raconter la fin ! Et zut, je viens de le faire.

Ce film de 1973, dont l’action se passe en 2022, donc très bientôt, était de Richard Fleischer, un très honorable réalisateur, et il était joué par des vedettes comme Charlton Heston, Edward G. Robinson et Joseph Cotten, c’est dire si on faisait dans le sérieux...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
En Inde, elle serait peut-être sacrée, mais en Afrique, ces sauvages mangent n’importe quoi.

Et puis, réduite en poudre ou en granulés, ce pourrait faire l’affaire. Avec ses fameuses tartes, Ikea vient de démontrer qu’avec un peu d’ingéniosité on peut accomplir des merveilles en matière de
gastro(nomie).
Répondre
D
Entre nous, je pense que ma belle-mère est immangeable. Déjà qu'en ce moment elle est imbuvable...
Répondre