Escroquerie : la 4G

Publié le par Yves-André Samère

Les fournisseurs d’accès à la téléphonie mobile viennent de se faire épingler pour leurs publicités mensongères, or, en toute modestie, je n’ai pas attendu octobre 2013 pour faire remarquer l’escroquerie, puisque j’en ai parlé dès le 6 décembre 2012. Cette escroquerie porte sur plusieurs points : vendre des contrats d’abonnement à la 4G, dont les prix ont fait un bond en avant, avant que la 4G existe dans le pays, donc on vend une marchandise qui n’existe pas encore, et qui n’existera pas partout, avant longtemps ; et, petit détail sans importance que j’ai rappelé ICI, la 4G exige un tel niveau de débit qu’elle épuisera en moins de deux minutes toute la quantité de données pour laquelle vous avez payé, en croyant être fourni pour le mois entier !

Rappelons aux éventuels futurs pigeons que la 4G ne sert à rien, vraiment à rien. Pouvoir télécharger des vidéos quand on se trouve dans la rue ou au café n’est pas d’une utilité criante, et même si l’on tient à ce mince plaisir, on peut bien attendre d’être rentré chez soi. Cette manie de vouloir faire à l’extérieur ce qu’on peut faire plus confortablement – et sans être dérangé – dans son propre logement tient de la maladie mentale.

(Il doit y avoir un rapport avec l’expression sortir avec, qui désigne une activité se passant exclusivement à l’intérieur de chez soi)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Comme quoi on peut vivre sans ces objets tellement indispensables
Répondre
D
Je ne sais si vous avez écouté Inter ce matin. Mais ils racontaient que le type du Comité Nobel chargé d'annoncer aux heureux élus leur prix, avait eu du mal à joindre Higgs (celui du Boson).
Higgs n'a pas de portable, et refuse d'en avoir.
Répondre