Excellent Excelsior !

Publié le par Yves-André Samère

C’est drôle, les coïncidences. Hier, j’ai vu le dernier film de Woody Allen, To Rome with love, et, peu avant la fin, le personnage joué par Alec Baldwin, un riche architecte, dit qu’il retourne à son hôtel, l’Excelsior. Or, aujourd’hui, dans son récit de sa vie et de celle de son père Max, le cinéaste Marcel Ophüls, sur France Inter, mentionne que Max Ophüls avait le projet de faire un film qui aurait été (s’il avait été réalisé) l’occasion du retour au cinéma de Greta Garbo. Et leur rendez-vous eut lieu dans ce même hôtel. Marcel Ophüls le qualifie de « meilleur hôtel de Rome ».

Mieux encore : lorsque Visconti préparait Le guépard, c’est à l’hôtel Excelsior de Rome qu’il rencontra pour la première fois Burt Lancaster, futur interprète du rôle principal.

Eh bien, cet établissement situé en haut de la célèbre Via Veneto, considérée un peu comme les Champs-Élysées de la capitale italienne, c’est le seul hôtel de Rome dans lequel j’ai séjourné. J’ai passé trois nuits dans ce magnifique palace à cinq étoiles. Et si vous avez les moyens ou si on vous offre le séjour, n’hésitez pas : c’est là qu’il faut aller, plutôt que dans un quelconque Hilton ou au Sofitel voisin. Vous vous en souviendrez ad vitam aeternam.

(Téléphone : +39 06 47081. Publicité non payée, mais si on m’y invite de nouveau, je ne dirai pas non)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
On ne doit pas critiquer le casque colonial. L’été, c’est très agréable à porter.
Répondre
D
Yves-André est devenu fou. Partir sans son casque colonial et son masque à gaz au-delà du périphérique...
Répondre
Y
Ma témérité ne connaît pas de bornes. Cet hiver, je suis même allé à Boulogne-Billancourt !
Répondre
D
Et tu irais au delà du périphérique parisien ? Mais quelle folie !
Répondre