Faites confiance au GIEC !

Publié le par Yves-André Samère

Décidément, il était mérité, ce Prix Nobel de la Paix attribué conjointement au GIEC et à cet escroc d’Al Gore ! Voilà que le GIEC, à en croire « Le Figaro » du 22 janvier, vient de reconnaître dans son dernier rapport qu’il s’était piteusement trompé !

Ses experts avaient en effet prévu que les glaces de l’Himalaya auraient fondu d’ici à 2035. Or le scientifique russe qui avait fait les calculs avait évoqué 2350 ! Simple déplacement de chiffres dans la rédaction du rapport final. On est sérieux, au GIEC... Dans la foulée, toujours cette honorable assemblée, 80 % des glaciers terrestres devraient avoir disparu dans un quart de siècle. L’échéance fatale est simplement repoussée de trois cent quarante années. Mais c’est le prestige du GIEC qui a fondu.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
<br /> On n'est sûrement pas au bout de nos surprises, avec un rapport de 900 pages. Approximations (pour ne pas dire plus) et recherche scientifique ne font pas bon ménage, d'ailleurs la date avancée par<br /> le scientifique russe concernait l'ensemble des glaces terrestres. Ironiquement, les glaciers de l'Himalaya étaient mentionnés parmi les quelques glaciers susceptibles de résister au réchauffement<br /> climatique...<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Ce scientifique n’a pas dû voir le film 2012 !<br /> <br /> <br />