Fils de...

Publié le par Yves-André Samère

Valérie Lang est la fille de Jack Lang. Elle est actrice, et a tenu de petits rôles dans huit films, dont un court-métrage. On la voit beaucoup plus souvent au théâtre, surtout dans les productions de Stanislas Nordey, metteur en scène casse-pieds qui travaille dans les théâtres subventionnés, ce qui le dispense d’avoir du talent. Mademoiselle Lang joue en ce moment dans une pièce écrite par Josiane Balasko, mise en scène par Josiane Balasko, interprétée par Josiane Balasko, La nuit sera chaude, au Théâtre de la Renaissance, pas loin de chez moi. Comme le père de l’actrice est du même bord politique que Josiane Balasko, on mesure à quel point il a dû être difficile à mademoiselle Lang d’obtenir un rôle.

En ce moment, les « fils de » (ce qui inclut les filles) jouent beaucoup, et le plus souvent avec leur géniteur ou -trice. L’année dernière, on a pu voir voir Any Duperey jouer une pièce avec sa fille. En ce moment, c’est Alain Delon qui joue, avec sa fille Anouchka, une pièce qu’il a fait écrire pour elle. Mazette ! Cette Anouchka, qui a vingt ans, on l’avait vue à la télévision le jour de Noël 2003, dans un téléfilm, Le lion, où elle jouait avec son père (ce qui lui avait valu le surnom d’Alain Deux-lions), téléfilm adapté du roman de Joseph Kessel, et qui avait déjà été porté au cinéma en 1962, avec William Holden et Pamela Franklin, qui jouait la petite fille. Je n’ai aucun souvenir de la prestation, dans ce téléfilm, de mademoiselle Delon, qui avait alors treize ans, mais je me souviens très bien du générique de fin. On pouvait y lire la mention « X, chauffeur de mademoiselle Anouchka Delon ». Tant de modestie m’avait profondément ému : elle était la preuve que les valeurs familiales se transmettent, chez les Delon.

Publié dans Mœurs

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :