François Morel m’agace

Publié le par Yves-André Samère

Oui, il m’agace, François Morel. Son talent d’acteur et d’auteur n’est pas en cause, mais a-t-il décidé de faire une faute de français par an ? Et celle que je vise lui plaît-elle à ce point, qu’il la refasse deux ans de suite ? Deux de ses chroniques semblent le prouver, et je me fais un devoir de lui rappeler qu’on ne dit pas qu’une femme s’est FAITE dévaliser, ou violer, ou tout ce que vous voudrez : elle s’est FAIT dévaliser, violer, etc. La règle de grammaire prescrit que le participe passé d’un verbe auxiliaire comme faire ne s’accorde pas avec le sujet. Ce n’est pas une bizarrerie, c’est logique, voilà tout : après le vol (ou le viol, etc.), la victime n’est pas « faite » !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :