Gad Elmaleh gaffeur

Publié le par Yves-André Samère

Je n’aime pas beaucoup Gad Elmaleh, qui ne m’a jamais fait rire, et qui est un acteur de troisième ordre, même s’il peut se vanter d’avoir joué dans le Tintin de Spielberg, et Minuit à Paris, de Woody Allen, quoique pour des rôles minuscules – et, probablement, sans seulement rencontrer les réalisateurs, qui ont bien autre chose à faire. En fait, je le tiens pour un minable à cause de sa campagne mensongère (mais si bien rétribuée) pour la 4G que SFR tente de placer auprès du public.

Or, Elmaleh vient de prouver qu’il est peu subtil, restons polis, en lançant un « Longue vie aux Restos du Cœur ! » qui fera date dans les bêtisiers de cette année. Quand on créera les Restos de la Cervelle, il faudra l’y inviter d’urgence.

Cette énorme bourde m’a rappelé un film, et je vous prie de ne pas ricaner en prétendant que TOUT me rappelle un film, puisque je suis le premier à le dire. Or le film en question, Octobre, sur la révolution russe de 1917, était dû à un cinéaste soviétique, Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, qui est considéré comme un grand maître du cinéma. Et comme il était muet (le film, pas Eisenstein), les dialogues étaient remplacés par des  « cartons », intertitres contenant des répliques succinctes. Et je me souviens, visionnant ce film, d’avoir éclaté de rire en lisant celle-ci, dite par un manifestant : « Longue vie au gouvernement provisoire ! ».

Bizarrement, dans la salle où passait le film, personne d’autre n’a rigolé. Parfois, je me sens un peu seul.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Oui, pauvre Coluche...
Répondre
D
Le fondateur des restos du cœur espérait que ce mouvement serait provisoire... comme le gouvernement russe provisoire !
Répondre