Gay au Maroc ? Mais c’est très possible !

Publié le par Yves-André Samère

Au Maroc, officiellement, l’homosexualité est un délit – quoique l’oncle du roi actuel, qui s’appelait Moulay Abdallah et que le peuple surnommait « Monsieur 51 % » (c’est la participation qu’il prenait, sans leur demander leur avis, dans les sociétés qui rapportaient gros), était un homosexuel notoire. Ce qui ne l’empêchait pas d’être marié avec une Libanaise très belle. C’était lui, qui est mort depuis longtemps, le père du « Prince rouge » que Mohammed VI déteste tant parce qu’il souhaite une république dans ce pays...

Mais si vous êtes riche, tout le monde se fiche que vous soyez homosexuel. Le plus bel exemple se trouve à Marrakech, où l’on peut trouver une rue Yves Saint-Laurent. Pas vraiment étonnant, le couturier était milliardaire, et son amant-protecteur Pierre Bergé, qui a un palais là-bas, est un mécène révéré dans ce pays. S’il lui prenait la fantaisie de mettre le feu à la Koutoubia, la mosquée la plus célèbre de la ville, le roi lui tendrait les allumettes.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :