Gloire à Denisot !

Publié le par Yves-André Samère

Il fallait s’y attendre, ce lundi soir, les Guignols se sont copieusement payé la tête de Michel Denisot pour son interprétation très personnelle de Courage, fuyons, vendredi soir, sur le plateau de son Grand Journal, quand un détraqué a surgi, armé d’un pistolet d’alarme, et a tiré deux coups de feu en l’air. Denisot, avec une présence d’esprit digne d’éloges, avait d’abord plongé sous la table, puis pris la fuite, tel un capitaine qui ne tient pas à couler avec son navire.

Il a donc eu droit, ce soir, à trois ou quatre sketches glorifiant sa témérité, dont un qui le montrait se mariant avec l’Incroyable Hulk, capable, lui, de protéger son conjoint.

Notez que les Guignols se fichent bien de déplaire à Denisot, car, si leurs huit minutes quotidiennes sont incluses dans le Grand Journal, ils ne dépendent pas de lui : leur émission est une production de Canal Plus, mais indépendante. C’est ainsi qu’ils tiennent depuis presque vingt-cinq ans et résistent à tous les changements de régime.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :