Guadeloupéens, ingrats !

Publié le par Yves-André Samère

Quoi ! Vous avez déjà oublié l’existence de Marie-Luce Penchard ? Cette Guadeloupéenne, fille d’une secrétaire d’État de Chirac, et elle-même secrétaire d’État à l’Outre-Mer, en campagne dans sa région d’origine, avait proclamé que jamais elle ne distribuerait de subventions aux autres régions que la sienne. C’était aimable pour la Martinique, la Guyane et la Réunion. La bourde avait fait scandale, mais son parti avait fait semblant de trouver tout cela normal.

Eh bien, les Guadeloupéens sont de grands ingrats. Au premier tour des élections régionales, ils n’ont voté pour elle qu’à 12 %. De quoi décourager les candidats qui achètent des voix en distribuant de l’argent, comme Serge Dassault, et son père avant lui.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :