Hadopi : haro sur les étourdis !

Publié le par Yves-André Samère

Contrairement à ce qu’on pourrait croire et qui serait logique, la commission Hadopi, que tous nous portons dans notre cœur, ne va théoriquement pas poursuivre des coupables, mais des étourdis ! En effet, il est quasi-impossible de prouver qu’une personne a réellement téléchargé un film ou un morceau de musique, car ce fichier a pu être obtenu par un vilain pirate ayant utilisé à son insu, grâce au wifi, la connexion d’un voisin qui avait laissé sans protection son réseau personnel (en principe, il lui aurait fallu employer un mot de passe personnel et secret) !

Ainsi, Hadopi va poursuivre le titulaire de l’IP (adresse d’identification du réseau) qui a été utilisé pour télécharger... même si son réseau a été employé à son insu. La loi va donc lui reprocher de n’avoir « pas protégé » sa bécane. Pas de s’en être servi à des fins prétendues répréhensibles.

Il y a là une mine de recours possibles en appel, voire en Cassation ou devant la Cour européenne de Justice. On va bien s’amuser, et les avocats commencent à se frotter les mains.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :