Hollande et Jésus

Publié le par Yves-André Samère

Sur le plan de l’intelligence, elle s’améliore à une vitesse folle, Christine Boutin. Aujourd’hui, on l’a entendue soutenir que les femmes n’étaient pas du tout ostracisées par le catholicisme, PUISQUE Jésus a eu une mère, sans laquelle, etc. C’est évident. Du reste, toutes les mères sont exemplaires, depuis l’aube de l’humanité. Voyez plutôt Médée, Agrippine la Jeune, Catherine de Médicis, Folcoche, Véronique Courjault...

Et puis Cri-Cri a prétendu que le pauvre Hollande, du fait qu’il n’est pas marié, mettait en péril « le statut de la première dame ». Si quelqu’un a lu ce fameux statut, qui doit bien être écrit quelque part, qu’il veuille bien me le faire parvenir, à moi qui pensais bêtement qu’il n’y a pas plus de statut de la première dame que de première dame.

Mais la fiction, tout le monde adore ça.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je l’ai dit et je le répète : cette lubie de la « première dame » est récente, on ne désignait JAMAIS ainsi madame De Gaulle, madame Giscard d’Estaing ou madame Pompidou. En fait,
c’est une invention de ces journalistes qui trouvent tout admirable, dès lors que ça vient des États-Unis.

Quant au prétendu statut, il a été demandé par Cecilia Sarkozy, mais aucun texte ne le mentionne. Or nous vivons dans un pays de droit ÉCRIT, pas de droit COUTUMIER. La Constitution n’est pas un
chiffon de papier.

L’expression « maîtresse officielle » que vous employez est burlesque et anachronique, car elle nous renvoie à la monarchie. Quant à l’épouse légitime, il est faux de dire qu’elle n’a pas
de statut. Il est mentionné dans le Code civil. Quand on se marie, le maire en lit quelques extraits.

Sur la religion, je me suis suffisamment exprimé, et je le referai encore, car, contrairement aux gens qui parlent par ouï-dire, moi, je lis la Bible tous les jours depuis des années. Donc je parle
en connaissance de cause.
Répondre
L
Ce n'est pas parce que quelque chose n'a pas de statut qu'il n'existe pas dans la réalité...
La maitresse officielle "fait comme" la femme.
Vous me direz que la femme, elle n'a pas non plus de statut.
Pourtant elle est la, elle existe, elle a un rôle, qui bien que non écrit existe.
Je n'ai pas écouté Madame BOUTIN sur ce passage mais il est exact que la religion catholique a libéré la femme par rapport à l'antiquité.
Répondre