Hollande et l’Hadopi

Publié le par Yves-André Samère

François Hollande vient de déclarer au « Nouvel Observateur» que, s’il était élu à la présidence de la République en 2012, il n’abrogerait pas la loi Hadopi, mais qu’il la ferait examiner pour voir dans quelle mesure il faudrait la réformer.

Très bien. Parfait. Je vous annonce que François Hollande a donc des tendances suicidaires. C’est bon à savoir, un an et demi à l’avance. Libre à lui.

En fait, le Parti Socialiste est secrètement heureux que Sarkozy fasse le sale boulot. Il fait mine de rouspéter, le P.S., parce que cela lui donne un semblant de réputation libertaire, mais il est comme tous les partis : ravi que sa position dans l’opposition lui permette de taper sur le Pouvoir tout en le bénissant de se salir à sa place. Pas nouveau. Dès que la gauche sera parvenue au pouvoir, la droite agira exactement de la même façon.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :