Hommages mérités (pour une fois)

Publié le par Yves-André Samère

Lumineuse d’intelligence et d’opportunité, ce matin, la chronique de Sophia Aram sur France Inter. Elle traitait de ce sujet brûlant, à savoir l’engouement de ces petites idiotes qui, s’ennuyant au logis, vont chercher dans les rangs des groupes terroristes un dérivatif au vide de leurs existences.

À ce propos, bravo au jury du Prix Nobel, qui, non content d’avoir donné son prix de la Littérature à Patrick Modiano qui le méritait depuis longtemps, a rattrapé sa gaffe fatale d’avoir attribué à Barack Obama celui de la Paix, alors que ce tout nouveau président, à peine élu, n’avait encore rien fait (et qu’il a ensuite aggravé son cas en ne tenant aucune de ses promesses électorales, comme un vulgaire président socialiste français, et en maintenant le bagne de Guantanamo qu’il avait promis de fermer). La plus jeune lauréate de ce prix depuis qu’il existe valait bien cette série de coups de chapeau.

La chronique de Sophia, qui rend donc au passage un hommage à Malala Yousafzai, est ICI, ne la ratez pas. Et un triple coup de pied aux fesses de Naomi Campbell, ce mannequin gourdasse (pardon pour le pléonasme), qui a cru la féliciter en écrivant ceci sur son compte Twitter : Félicitations Malaria pour ton prix Nobel 2014 #Respect #Joie #Çanefaitquecommencer, et en publiant une photo de la lauréate, où elle récidive : « Félicitations Malaria ». Si on était vache, on la lui souhaiterait, la malaria. Peut-être pas chronique, mais une petite crise qui le tienne deux jours au lit ne serait pas de trop. On dira ce qu’on voudra, mais notre Carlita (presque) nationale est un peu plus futée. Ce doit être la fréquentation de son mari...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Delahousse : rien à espérer des chaînes françaises, sur le terrain des informations.

Sophia Aram : je n’ai pas eu l’occasion de la voir sur scène, mais j’aimerais assez. Elle n’est pas du genre à faire le banal stand-up avec des vannes qui ne disent rien. Je préfère de très
loin les humoristes qui ont un but précis et qui visent juste. Autrement dit, Anne Roumanoff fait le contraire de ce que jai envie de voir et entendre. Malheureusement, c’est elle qui envahit la
télévision !
Répondre
C
C'est vrai que Delahousse Sarkozy c'était pas l'Amérique !
Répondre
C
Depuis longtemps j'apprécie Sophia Aram et son athéisme
combatif .Pas peur la pitchune et ses 45 kilos . Elle a
toujours fait fi des menaces qu'elle a reçues; j'ai vu son spectacle "crise de foi" il y a 5 6 ans ,bien que conquis d'avance j'ai apprécié .
Répondre