« Le Figaro », 1 - Dany Boon, 0

Publié le par Yves-André Samère

Ce n’est pas tous les jours que j’adresse un coup de chapeau au « Figaro », mais là, c’est justifié. Hier, ce journal a publié un article rendant compte d’une enquête assez fouillée, faite par Léna Lutaud, une journaliste suédoise (mais parlant très bien le français), et de laquelle (l’enquête, pas la journaliste) il ressortait que Dany Boon avait été, en 2012, l’acteur français le mieux payé. Depardieu est deuxième, et Catherine Frot, troisième.

Fureur de Dany Boon, qui avait été mis au courant avant la publication : il aurait voulu que l’article ne paraisse pas, et, en conséquence, il a menacé « Le Figaro » de ne plus lui accorder d’interview si on ne satisfaisait pas son ardent désir de censure. Bref, non seulement ce type joue dans de mauvais films – ou les réalise –, puisque son dernier navet a été recensé parmi les pires bides de l’année, mais il fait aussi du chantage.

Qu’a fait le rédacteur en chef ? Il a répondu flegmatiquement que, si Dany Boon ne voulait plus donner d’interview au journal, eh bien... tant pis ! Voir ICI un extrait du Petit Journal.

L’article a été publié.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Valérie T. est en passe de devenir la femme la plus détestée de France. Elle ferait mieux d’entrer au couvent.
Répondre
D
Selon le Canard d'aujourd'hui, la "première dame" menace elle aussi les journaux. Même celui qui l'emploie.
Carla Bruni a été plus intelligente. Jusqu'à se faire passer pour la sotte qu'elle n'a jamais été.
Répondre