Improbabilité de l’impossible

Publié le par Yves-André Samère

De même qu’il est interdit d’interdire, il est impossible de dire que telle chose est impossible. Ou alors, on court le risque d’être démenti, voire ridicule.

Ainsi, voyez Lord Kelvin. À la fin du dix-neuvième siècle, ce physicien était président de la British Royal Society. En 1895, il déclara que « des machines volantes plus lourdes que l’air sont impossibles ». Mal renseigné, le président : cinq ans plus tôt, Clément Ader avait déjà fait décoller son Éole, qui était le premier avion à moteur ! En 1900, le même éminent savant déclara solennellement que « les rayons X sont une mystification ». Mais ils avaient été découverts par Wilhelm Röntgen, physicien allemand, en 1890, et n’avaient rien d’une blague. Les scientifiques devraient lire les journaux.

Et les ordinateurs ? Combien de fois n’a-t-on pas lu que jamais, au grand jamais, ils ne possèderaient un atome d’intellligence artificielle ? Pourtant, c’est en juillet 1979 qu’un ordinateur équipé du programme BKG en version 9.8, conçu par Hans Berliner, battit par 7 à 1 le champion du monde de backgammon Luigi Villa, à Monte-Carlo. Plus tard, en 1997, c’est Deep Blue, un autre programme, qui fit mordre la poussière au champion du monde d’échecs Garry Kasparov (l’ennemi intime de Poutine) par deux victoires, trois parties nulles et une défaite.

On peut imaginer qu’un jour, nos hommes politiques, quoique les plus brillants du monde, seront un jour remplacés par des machines plus perfectionnées. Et qui, sans doute, nous coûteront moins cher ! Certes, Copé nous manquera beaucoup...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
J’ai corrigé. Comme quoi, les auteurs et réalisateurs ne sont pas les seuls à se prendre les pieds dans le tapis avec le paradoxe temporel des histoires d’anticipation. Je vais plutôt essayer un<br /> retour vers le futur !
Répondre
D
1985 -> 1885<br /> <br /> Ou alors Lord Kelvin était VRAIMENT très en retard...
Répondre