Incroyablement incorrigible

Publié le par Yves-André Samère

Je hurle de rire ! Le 8 février prochain, les éditions Flammarion publient un livre sur les présidents de la république, entre 1848 et aujourd’hui, finement intitulé Présidents, poil-aux-dents (nous sommes le peuple le plus spirituel du monde, ne l’oublions pas). Ce livre est une collaboration entre Didier Porte, qui a rédigé les billets de présentation des chapitres, et Guillaume Doizy, qui a fait l’essentiel du travail en accumulant les documents sur vingt-trois présidents. Porte m’envoie donc la photo de la couverture du livre, accompagnée d’un document au format PDF destiné, par l’éditeur, à faire de la publicité auprès des libraires.

Je relis ce document, et j’y trouve une faute d’orthographe (grincant au lieu de grinçant), une erreur matérielle (on attribue à Porte trois spectacles sur scène quand il en a fait cinq), et une autre, affirmant que son dernier livre est Insupportable, publié en septembre 2010, alors qu’en fait c’est Incorrigible, publié en mai 2011.

J’envoie donc un mot à la responsable des éditions Flammarion, une dame que je ne connais pas et qui s’appelle Marie B... (je ne donne pas son nom, car ma bonté d’âme est bien connue, et je ne veux pas gâcher ma réputation).

Cette brave dame réagit, et, dès le lendemain, elle m’envoie fièrement la nouvelle version « corrigée ». Or, pour une correction, c’est sévère ! Le dernier livre de Porte est cette fois désigné sous le titre Incroyable.

C’est incroyable. Vous croyez que cet éditeur va s’en sortir avant la date de mise en vente ?

Question subsidiaire : quelqu’un peut-il m’enseigner le langage des sourds-muets ? Je suis preneur.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Incroyable.
C'est facile, je sais, mais bon. Approprié.
Répondre