Invention de la guillotine

Publié le par Yves-André Samère

En fait, le docteur Guillotin – Joseph Ignace pour les dames – n’a pas inventé la guillotine. Il avait seulement vu fonctionner en Angleterre l’ancêtre de cet instrument, alors appelée maiden (« jeune fille », comme quoi les Britanniques ont un sens de l’humour qui nous échappe), et il en avait vanté le caractère « humanitaire » devant l’Assemblée. Mais le processus était rudimentaire, fut perfectionné par un autre médecin, Antoine Louis, et fut utilisé pour la première fois sur un nommé Nicolas-Jacques Pelletier, bandit de grand chemin de son état.

La guillotine remplaça la torture, officiellement, le 31 mai 1791, et on l’installa place du Carrousel, près du Louvre. Au début, on la désignait du nom du docteur Louis qui l’avait perfectionnée, et on l’appelait « la louisette », mais, dès l’année suivante, c’est le mot guillotine qui gagna le concours sémantique, au grand dépit du pauvre Guillotin. Qui, du reste, faillit l’expérimenter sous la Terreur ! Comme quoi, on a toujours raison de ne rien faire.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :