Je me fous de Madonna !

Publié le par Yves-André Samère

Il paraît que les admirateurs de Madonna qui sont allés la voir et l’entendre hier soir à l’Olympia (certains ont campé plusieurs jours devant la salle, les niais !) ne sont pas contents : la chanteuse s’est contentée d’ouvrir le spectacle avec un discours d’un quart d’heure, suivi, dit-on d’un tour de chant d’une demi-heure...

Eh bien, ils n’ont que ce qu’ils méritent. On sait bien que le monde du music-hall est peuplé d’escrocs, et que ceux qui se disent les fans ne sont rien de plus que des vaches à lait. Le mépris de la chanteuse pour ses admirateurs, au fond, c’est de la franchise.

Pour se venger, la riposte est évidente : ne plus payer un centime qui puisse tomber dans sa poche ; boycotter ses spectacles ; et, naturellement, télécharger gratuitement ses disques, s’ils ont encore envie de les écouter. Frapper au portefeuille, la recette est la seule efficace.

(Inutile de préciser que je me fous de Madonna)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :