Je sais où est passé l’avion !

Publié le par Yves-André Samère

Comme tout le monde puisque les radio-télés ne parlent que de ça, Daniel Morin, aujourd’hui, s’est étonné qu’on puisse égarer un avion de ligne, car c’est ce qui est arrivé samedi en Asie. Parti de Kuala-Lumpur, le zinc n’a jamais atteint Pékin, pardon... Beijing, sa destination.

Eh bien, je m’étonne de cet étonnement. Car je sais, moi, ce qui est arrivé, et je ne crains pas de désigner les responsables, connus de tous depuis le film de Spielberg Rencontres du troisième type (en V.O., Close encounters of the third kind, en abrégé cinéphilique CE3K, sorti en 1977). En effet, dès le début du film qui se déroule au présent, on retrouve dans le désert de Sonora, qui est à cheval sur le Mexique et les États-Unis, tout une escadrille d’avions, justement, qui avaient disparu pendant la Première guerre mondiale. Or ils avaient été enlevés par des extraterrestres. Mieux : ce film ayant eu par la suite deux autres versions légèrement modifiées, on peut voir, dans ces deux versions additionnelles, un cargo échoué en plein désert, et qui avait subi le même sort avant d’être restitué par ses ravisseurs.

Par conséquent, inutile de continuer les recherches pour tenter de retrouver des traces de l’avion qui, euh... s’est envolé. Il suffit d’attendre quelques décennies, et les Martiens – si ce sont bien des Martiens – nous le rendront, avec tous les passagers vivants et n’ayant même pas vieilli.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Merci. Ma curiosité est dévorante (sans aller jusqu’à enregistrer les conversations d’autrui sur un Dictaphone). Je vais essayer de me procurer ce livre.
Répondre
K
Avant de relire il faut avoir lu. Soit, mais justement les notions de avant et après sont mises à mal dans ce roman. En espérant avoir titillé votre curiosité.
Répondre
Y
Sans doute, mais comment RELIRE ce qu’on n’a pas encore lu ?
Répondre
K
Pour les passagers, relire l'excellent "Millénium" de John Varley (1983).
Répondre