Jean-Luc Hees a sauté !

Publié le par Yves-André Samère

À l’écoute de France Inter ce matin au journal de huit heures, on reste perplexe : pas un mot sur le fait que Jean-Luc Hees ne sera plus président de Radio France, bien qu’il ait été candidat à sa propre succession. En effet, hier, le CSA a choisi son remplaçant, et il a évité que le président actuel soit atteint par la limite d’âge au cours de son prochain mandat.

Donc, le nouveau président sera Mathieu Gallet, ancien directeur de cabinet de Frédéric Mitterrand quand cet envahissant neveu était ministre de la Culture, et qu’il a nommé ensuite à la tête de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel). De cet homme, le député socialiste Didier Mathus avait d’ailleurs déclaré en 2010 qu’il « ne respir[ait] pas un esprit de service public très développé ».

Gallet, il faut le dire, et avant même de prendre ses fonctions, a commencé par une bêtise : il a l’intention de faire payer les podcasts de Radio France, car il désire remettre en cause « la culture du tout gratuit ». Voilà qui va instantanément le rendre populaire auprès des auditeurs ! Gallet ne doit pas savoir que Radio France vit de la subvention que l’État lui fournit depuis la création de la maison, et que, par conséquent, cette gratuité est dans les statuts. On y reviendra.

En attendant, on peut prévoir que Philippe Val, directeur de France Inter, va sauter lui aussi, puisque sa nomination à son poste n’a été qu’un élément d’une combine sordide. À ceux qui débarquent de la planète Mars, rappelons que Val, ami de Carla Bruni et qui lui avait écrit des chansons, a, par elle, été proposé à Sarkozy comme l’homme idéal pour passer du sketch et de la chanson gauchistes à un poste plus officiel ; que Val, copain avec Hees depuis des années, avait alors suggéré que celui-ci soit nommé président de Radio-France par le même Sarkozy ; et qu’une fois nommé, Hees lui a renvoyé l’ascenseur en l’installant à la tête de France Inter. Ce pour quoi Val a renvoyé deux humoristes qui donnaient de l’urticaire à Sarkozy. Tout ça est d’une limpidité parfaite, et me rappelle une scène de Shortbus, dans laquelle trois homosexuels, allongés sur un tapis, se faisaient mutuellement une fellation en circuit fermé.

Qui a parlé de république bananière et des copains-coquins ?

(Je signale que les deux humoristes renvoyés sont allés devant les prud’hommes, et qu’ils ont gagné leur procès. Donc leur licenciement, c’est officiel, était injustifié, et Radio-France leur doit une masse d’indemnités)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Les deux radios ont peu de rapports permettant de les comparer. France Culture a une audience tellement basse, qu’il a été question de la supprimer !

Le choix de l’auditeur n’est pas l’une OU l’autre, elle sont trop différentes. Il est fonction des goûts de chacun.
Répondre
B
Bah, on ne gagnera pas au change (zapping et bien pensance) et en plus le nouveau est très loin de la limite d'âge!
Il faut passer sur Culture, au moins on y réfléchit et il n'y a pas de pub.
Bonzaï à tous
Répondre
Y
C’est ce qu’a dit Daniel Morin !
Répondre
D
Il est beau gosse, non ?
Répondre