Jours fériés musulmans en Allemagne ?

Publié le par Yves-André Samère

Le mardi 2 avril, je disais ici que l’Allemagne ne se souciait guère de laïcité, du moins dans le sens où nous la pratiquons en France. Et je détaillais les fêtes chrétiennes que les Allemands, même incroyants, étaient de ce fait obligés de respecter, notamment durant la semaine prétendue sainte – sic. Comme toujours, cet état de fait a produit son effet pervers, et cet effet est venu des musulmans.

Il y a pas mal de musulmans en Allemagne, qui est un pays d’immigration turque. Or il semble que la loi n’ait rien prévu pour intégrer leur religion dans les coutumes légales. Pas étonnant, quand la loi a été promulguée, il n’y avait pas encore de musulmans dans le pays !

Or cela a bien changé, et, juste avant Pâques, ceux-ci se sont réveillés et ont demandé au gouvernement fédéral de les faire profiter de quelques jours fériés en relation avec LEUR calendrier religieux. Si bien que le Conseil central des musulmans a réclamé deux jours de « congés islamiques » pendant le Ramadan et à l’occasion de l’Aïd qui en marque la fin.

Évidemment, polémique dans le pays ! Si le président dudit Conseil, Aiman Mazyek, voit dans cette mesure éventuelle « un signal important dans la politique d’intégration», qui favoriserait la tolérance, et sans impliquer que les non-musulmans soient obligés de respecter ces jours de congé, que cela même permettrait le remplacement des policiers chrétiens par des musulmans pendant les fêtes de Pâques dont les musulmans se fichent bien, il y a, de l’autre côté, le parti d’Angela Merkel, la CDU, qui « ne voit aucune nécessité pour des jours fériés musulmans », car « l’Allemagne n’a pas de tradition islamique », mais seulement une « tradition chrétienne ». Ce qui nous rappelle quelques beaux slogans récemment entendus chez mous.

Quant au ministre des Affaires sociales, il ne voit pas comment on pourrait financer tout ça. Autrement dit, c’est parti pour durer...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :