L’âge de Jésus ?

Publié le par Yves-André Samère

Par deux fois au moins, dans ces pages, je me suis moqué de ce travers consistant, chaque fois que quelqu’un, dans une conversation, cite l’âge de trente-trois ans, à placer automatiquement la fine remarque : « L’âge du Christ ». Eh oui, toute sa vie, Jésus a eu trente-trois ans...

Ne m’engueulez pas, je fais semblant de ne pas comprendre que le nigaud qui radote ce cliché veut dire « l’âge de Jésus quand il est mort ».

D’abord, je vous ferai remarquer que toute la religion chrétienne est fondée sur le principe que, justement, Jésus n’est pas mort, puisqu’il est ressuscité un jour et demi après, et qu’il est « monté au Ciel » le jour de l’Ascension. C’est du moins ce qu’on raconte aux gosses pendant les cours de catéchisme, et défense de rire. Mais redevenons sérieux, et voyons un peu cettte histoire de Jésus « mort à trente-trois ans ».

À supposer même que le Nouveau Testament soit un livre d’histoire et rapporte des faits exacts, il ne mentionne nulle part l’âge de Jésus au moment de sa crucifixion. Pour connaître son âge lors de son supplice, il faudrait donc connaître la date de sa naissance et celle de sa mort. Voyons les deux.

Tous les historiens, pour la date de naissance de Jésus et en se fondant sur les Évangiles qui racontent qu’il est né sous Hérode le Grand, roi mort en -4, avancent deux dates fort probables : soit -4 au plus tard, soit -7. Pour ma part, je penche pour -7 à cause de la date du recensement ordonné par Rome, qui aurait conduit à Bethléhem les futurs parents Joseph et Marie, et j’ai eu la satisfaction de lire que Benoît XVI en personne était de cet avis. Mais soyons fastes, et retenons ces deux dates.

Pour la date de sa mort, attendu que Jésus a été décroché de la croix en hâte parce qu’il était interdit d’y laisser un cadavre pendant le sabbat, on en déduit facilement que ce jour était un vendredi. Or l’évangile précise qu’on était alors au 15 du mois de nisân – calendrier juif. Les historiens ont vérifié qu’à cette époque, celle où Ponce Pilate était le représentant de Rome en Palestine, le 15 du mois de nisân n’est tombé un vendredi que deux fois, en 30 et en 32.

Récapitulons : naissance en -4 ou en -7 ; mort en 30 ou en 32. L’éventail des possibilités est donc le suivant :

- de -7 à 30 : Jésus avait 37 ans ;

- de -4 à 30 : Jésus avait 34 ans ;

- de -7 à 32 : Jésus avait 39 ans ;

- de -4 à 32 : Jésus avait 36 ans.

Alors, 34, 36, 37, 39... Pas de 33 dans tout ça !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

T
Et si Jésus avait bien plus que 33 ans au moment de sa crucifixion ? Voir les arguments :
http://thierry-murcia-recherches-historico-bibliques.over-blog.com/2018/01/quel-age-avait-jesus.html
Répondre
Y
Non seulement j’ai écrit tout cela dans plusieurs articles depuis des années, mais même dans une lettre personnelle à Stéphane Bern, qui avait parlé d’une « année zéro » sur RTL, et à laquelle il a répondu : j’expliquais en quoi une telle année était une absurdité mathématique (entre autres, aucun calendrier ne comporte d’année zéro). Je penche néanmoins pour l’année -7, et je crois que le pape Benoît XVI avait reconnu la même hypothèse.