L’étendard « sans-dents » est levé !

Publié le par Yves-André Samère

Normal, que les pauvres de ce pays soient sans-dents, puisque leur président ment comme un arracheur de dents. Il doit envier la renommée de Caligula, qui souhaitait que le peuple romain n’eût qu’une seule tête, afin de pouvoir la lui trancher en une fois. Comme il ne lit jamais (même pas La princesse de Clèves ?), il a dû voir le film, que justement j’ai cité hier avec ma perfidie habituelle – mais non, pas La princesse de Clèves, tâchez de suivre un peu !), à propos d’Helen Mirren.

Soyons juste, la belle Helen n’était pas la seule actrice célèbre du film, on y voyait aussi ces acteurs réputés qu’étaient Peter O’Toole et John Gielgud. Ils sont excentriques, ces Anglais : on met en chantier un film qui va s’avérer pornographique, et il y envoient leurs meilleurs comédiens, sans les avertir que ce ne sera pas du Shakespeare. Notez qu’ils sont aussi brillants dans la guerre : ils se sont alliés avec les Français pour lutter contre Hitler, mais ils ont commencé par détruire leur flotte (à Mers-el-Kebir). Va comprendre, Charles !

Pour en revenir aux sans-dents, cette expression remporte un triomphe, et pas seulement en France. Elle est citée dans les journaux espagnols (desentados), allemands (Zahlossen), britanniques (toothless), italiens (sdentati), israélien (חסרי השיניים), russes (Беззубые), japonais (歯なし) et argentins (los sin dientes). La gloire mondiale, quasiment. De Gaulle est enfoncé, qui s’était contenté de traiter les Français de veaux, et de jean-foutres les chefs d’État et de gouvernements européens.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Le premier a surtout brodé, dans « Les quatre cents coups » (son premier long-métrage) sur son enfance malheureuse avec des parents ploucs et fauchés. En fait, son père était architecte,
et sa mère portait un nom à particule ! Lui a été assez futé pour épouser la fille d’un producteur, ce qui n’a pas dû être un handicap dans sa carrière.

Le second, dans un livre et dans ses interviews, a inventé des histoires ahurissantes, comme celle que j’ai ici évoquée :

http://kinopoivre-raconte-le-film.over-blog.com/article-la-fille-coupee-en-deux-50141056.html
Répondre
C
que ne nous racontez- vous point les mensonges de Trufol et Chabreau ?
Répondre