La « générosité » des joueurs de football

Publié le par Yves-André Samère

En matière d’expression, il existe selon moi deux types de clichés. Il y a le cliché qui possède un fond de vérité, et qui ne nous énerve que parce qu’il pointe son nez trop souvent. Par exemple, si vous lisez « La brise du matin caressait son visage », cela vous agace, mais uniquement parce que l’expression a servi et resservi, et que vous aimeriez bien que les auteurs changent un peu de disque. À part cela, rien à dire, la phrase exprime bien la sensation ressentie par le caressé.

Et puis, il y a les clichés qui reviennent inlassablement, alors qu’ils ne veulent rien dire. Ainsi, j’ai souvent entendu, ces jours-ci, que les joueurs de football de l’équipe de France « manquaient de générosité », voire ne « donnaient rien ». Certes, chez un boxeur, ne pas trop « donner », c’est plutôt sympathique, mais j’aimerais assez que l’on m’explique ce qu’un joueur de football peut bien pouvoir « donner » ! Des coups de pied dans un ballon, certes, mais c’est si évident que cela ne mérite pas d’être mentionné. Sans doute aussi nous donnent-ils cette envie de les envoyer en ce lieu où le public des matches de foot a coutume de prier l’arbitre de bien vouloir se rendre au plus vite.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Oui, et Zahia sera désormais remplacée par la grosse Lulu de la rue Blondel.


Répondre
D

Meuh si, ils sont généreux ! Ils ont renoncé à leur prime de match ou je ne sais quelle prime pour être allés en Afrique du Sud. Ce doit être un immense sacrifice. Et, suprême don, ils n'ont pas
droit à la "classe affaires" pour leur retour en avion.
Pleurons.


Répondre