« Le Figaro » et la critique

Publié le par Yves-André Samère

Si quelqu’un doutait encore que le journal de Serge Dassault « Le Figaro » est un brûlot révolutionaire, on vient d’en avoir la confirmation : je vous ai parlé de cette publicité calamiteuse pour le parfum Shalimar de chez Guerlain, et des réactions très négatives qu’il suscite dans les journaux... et dans les salles de cinéma. Or le site figaro.fr avait reproduit une partie des articles défavorables dont j’ai donné la référence, et ce travail de compilation avait été fait par un stagiaire, semble-t-il.

Mais lorsque le directeur de la rédaction du site s’en est aperçu, il a estimé que le stagiaire envoyait le bouchon un peu loin, et a supprimé l’article. Ce doit être un amateur d’art cinématographique, je ne vois pas d’autre raison.

La seule question qu’on se pose est celle-ci : ce rédacteur en chef n’a jamais entendu parler du célèbre effet Streisand, qui aboutit à faire parler plus que de raison d’un sujet qu’on voulait étouffer ? Le résultat dépasse ses espérances, en tout cas.

C’est fou ce que les journalistes peuvent être intelligents.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :