« Le Fou du Roi » : Régis Mailhot

Publié le par Yves-André Samère

Pour un remplacement, c’en est un ! Au Fou du Roi, la case horaire de midi dix à midi quinze était vacante, après le coup de Kärcher brillamment passé sur l’antenne par Jean-Luc Hees et son porte-flingue Philippe Val, deux spadassins qui feraient honte au roi des Huns, le cher Attila tant regretté quoique un peu amateur. Bref, Didier Porte n’y est plus, mais la France des beaufs peut se réjouir, Régis Mailhot s’est installé dans son fauteuil.

À ce propos, je suggère aux auditeurs qui auraient tendance à s’ennuyer pendant sa chronique de compter le nombre de fois où ce bafouilleur bute sur un mot qu’il n’arrive pas à prononcer correctement. Ou, inversement, tenter de pointer une seule phrase dite correctement. Ce serait amusant, par exemple, de lui faire articuler le prénom de Stallone, que personne n’est capable d’énoncer sans accident de parcours (cent pour cent des locuteurs français disent « SylveRster » !). Autrefois, des bafouilleurs sont devenus célèbres, Pierre Repp, Darry Cowl... mais eux le faisaient exprès !

Aujourd’hui, pour le retour du Fou du Roi et ses débuts dans l’intérim (et dans la publicité clandestine pour la profession d’orthophoniste), Mailhot s’est contenté de rebaptiser « Barnier » le photographe préféré de notre affectionnée Liliane, sans doute pour le consoler de s’être fait éjecter du poste très recherché d’exécuteur testamentaire de la Dame de Neuilly. Mais il fera mieux dès demain, soyez-en certains.

Rappelons que Régis Mailhot est le neveu de son oncle, le chansonnier Jacques Mailhot, qui fit avec d’autres les beaux jours d’une émission de France Inter, dans les années quatre-vingt. Cela s’appelait L’oreille en coin, et on ne craignait pas d’y inviter, histoire de rire sainement entre amis, des célébrités comme Jean-Marie Le Pen. Rien à redouter, on leur cirait les chaussures sans se permettre jamais la moindre impertinence. Certains revenaient. Le chansonnier se fait rare, de nos jours, et on n’en trouve plus guère qu’au Théâtre des Deux-Ânes, où Jacques Mailhot continue d’officier, et où le neveu a fait ses classes, apprenant à insérer scrupuleusement dans ses textes une vanne hors sujet toutes les vingt secondes. Naguère, le rédacteur en chef de la matinale de France Inter l’avait engagé pour une chronique à 7 heures 53, mais s’était empressé de le remplacer au bout de quelques semaines, vu le bide récolté auprès des auditeurs. Hélas, il l’avait remplacé par Guillon...

Régis Mailhot était donc tout désigné pour remplacer ce petit tyran de Didier Porte.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Yves-André Samère 09/02/2011 14:29


Je n’ai cité que des faits vérifiables, mais je reste très friand des redresseurs de torts dans votre genre, Gallus, et surtout quand ils s’essaient à faire de l’humour. Ce qui, en l’occurrence,
n’est pas gagné, car vous vous plantez en beauté. En effet :

1. Dans la même émission, Éric Dussart fait la même chose que moi chaque semaine, sur une radio qui a des millions d’auditeurs, et à une heure de grande écoute.
2. En tant qu’auditeur et contribuable, j’ai le droit de critiquer TOUTE activité publique, puisque je la finance avec mes impôts.
3. Si ma syntaxe et ma ponctuation laissent à désirer, donnez des exemples ! Je crains que vous ayez du mal.
4. Vous-même écrivez « Mr Loyal », ce qui est une offense à la langue française. En français, on écrit « M. Loyal ». Par conséquent, balayez devant votre porte.


Gallus 09/02/2011 09:32


Ah, qu'il est sain de moquer les défauts d'élocution de son prochain! Bravo! Quel courage! Quelle verve! Mais ne devriez-vous pas veiller à soigner la syntaxe et la ponctuation de votre prose avant
de vous faire le Mr Loyal du PAF?


Yves-André Samère 13/12/2010 08:48


Nulle part je n’ai lu que c’était son oncle. C’est bien son père.

NB : le cher Régis n’a pas du tout aimé ce que j’ai dit de lui sur le site de Didier Porte. Le pauvre Porte a été obligé de s’excuser !


Gegos 13/12/2010 07:43


certains sources disent que Jacques M. est sont oncle, d'autres disent que c'est son pere. Y a-t-il un moyen de connaitre le fin mot de l'histoire ?