Le livre de Didier Porte

Publié le par Yves-André Samère

J’ai reçu hier, orné d’une dédicace flatteuse, le livre – pas encore paru – de Didier Porte consacré à son éviction, Insupportable ! Chronique d’un licenciement bien mérité. Le livre, comme vous vous en doutez, est consacré à son éviction de France Inter par les deux spadassins, Jean-Luc Hees et Philippe Val, pas du tout téléguidés par l’Élysée, la France entière en est bien persuadée, tout comme votre (très humble) serviteur.

Ayant dévoré ce livre dans la journée, ouvrage au demeurant bien écrit (en quatre semaines), je ne peux que recommander que vous le lisiez aussi. Loin de pleurnicher sur son sort, Porte adopte une attitude de repentance qui s’inspire sans doute de celle qu’adoptaient les accusés lors des procès de Moscou, et nul ne s’étonnera de ce comportement, de la part du seul stalinien encore vivant en France.

À part ça, il n’est pas interdit de se marrer, comme à Guignol. Le livre est en effet farci de chroniques tirées du Fou du Roi, dans lesquelles ce chroniqueur chafouin s’essuie impudemment les pieds sur tout ce que le pays compte de plus respectable dans la classe politique (Christian Estrosi, Alain Joyandet, Christian Prouteau, Éric Besson, Brice Hortefeux, Xavier Bertrand, Gérard Longuet, Henri Guaino, et bien sûr Sarkozy) et médiatique (Stéphane Guillon, Nicolas Demorand, Philippe Lefébure, Thomas Legrand, Bernard Guetta, Jean-Michel Apathie, l’équipe complète du Grand Journal, « Le Nouvel Observateur », « Le Point », Arthur, Jean-Marie Cavada, Emmanuel Beretta, Jean-Pierre Elkabbach, Charb, Laurent Ruquier, Patrick de Carolis, Renaud Dély, Maurice Szafran, Yves Thréard, Ivan Levaï, Alain Finkelkraut), avec pourtant un coup de chapeau à deux ou trois types honnêtes, au premier rang desquels Stéphane Bern.

Vous rirez, mais vous serez également édifiés sur le fonctionnement de ce qui est devenu la pire des républiques bananières d’Europe. Sur ce terrain, nous avons battu l’Italie, et il fallait le faire.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Facile ! Il sera à la Fête de l’Huma, justement pour y dédicacer son livre. Ce sera les 11 et 12 septembre.


Répondre
D

J'ai hâte de le lire, et j'espère pouvoir me le faire dédicacer un jour :)


Répondre