Le Vatican a peur de la concurrence ?

Publié le par Yves-André Samère

Tout récemment, on a vu et entendu le pape « demander pardon » (sic) pour tous les crimes commis par ses prêtres envers des enfants. J’espère que, comme tout le monde, vous avez admiré cette manifestation de grandeur d’âme et de sincérité. Et que, en tout cas, vous n’avez pas vu dans cette attitude une imitation du comportement de ces commerçants qui approuvent tout ce que disent leurs clients et s’efforcent d’anticiper leurs moindres désirs. Cela, à seule fin de ne pas se faire souffler leur clientèle par la concurrence !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :