Le vice dans la peau

Publié le par Yves-André Samère

Vicieux, Denisot ! Ce soir, il invite dans son Grand Journal le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, histoire de rigoler un peu avec un joyeux drille. Mais, en même temps, il fait venir sur le plateau un type qui se dit poète et vient de publier un recueil de sa production. L’écran affiche quelques extraits de sa poésie, et immédiatement saute aux yeux que le tout est bon à jeter : inspiration absente, vers libres bourrés de hiatus, le gars ignore tout de ce qu’est la vraie poésie. Mais alors, pourquoi est-il invité ?

Très simple : parce qu’un de ses poèmes nomme Juppé, et le deuxième vers commence par « Il a volé de l’argent ».

Naturellement, Juppé était absolument ravi…

Le « poète » n’avait été invité que pour ça ! Trois minutes après, tout le monde avait oublié son existence.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Pour rédiger un tel dictionnaire, je redoute surtout le surmenage.

(Pour les droits d’auteur, oh oui, oh oui !)
Répondre
M
Je vous propose une idée: la création d'un dictionnaire Pauv'Giordanno /français.
Voici une entrée généreusement offerte aujourd'hui(22/2/2012) à mettre par ordre alphabétique juste après "dissolu" et avant "régalade".
"Donner le change": def: Chanter avec.
Ex:"Nolwenn Leroy a donné le change à Allan Stivell sur telle scène".
Pour les droits d'auteur: je vous les laisse.
Cordialement.
M.C.
Répondre