Les caractères de France Inter

Publié le par Yves-André Samère

Dans le sein du cadre de sa grande politique visant à propager le maximum d’informations fausses, France Inter a chargé spécialement de cette mission les péronnelles qui officient à midi pour déposer dans nos oreilles un bulletin court (quatre ou cinq minutes) mais riche en inepties.

Ainsi, la préposée du jour, dont je suis au désespoir de ne pouvoir citer le nom car elle le mériterait bien, nous a dit deux mots d’un incident dont vous ne nierez pas qu’il est d’importance planétaire. En effet, le compte sur Twitter de je ne sais plus qui a été fermé ! Il faut supposer que son titulaire avait commis un bien grand crime, quoique j’ignore lequel, et on n’en saura pas davantage ultérieurement, le « suivi », comme on dit dans le jargon en vigueur partout, ayant quelques ratés dans les organismes d’information, en vertu de ce principe selon lequel toute news vieille de plusieurs heures est définitivement enterrée – à moins évidemment qu’il s’agisse d’une petite phrase d’un homme politique, du style « Durafour crématoire », « le bruit et les odeurs » ou « dégraisser le mammouth », auquel cas on la re-cite encore trente ans après. Et ne venez pas me dire que j’ai commis une faute de grammaire en mettant au singulier l’adjectif vieille qui qualifie news, vu que ce mot, en dépit de son S final, est bien du singulier. Renseignez-vous, les dictionnaires ne sont pas faits pour les caniches.

Bref, la péronnelle citée a cru devoir nous révéler que, sur Twitter, les adeptes de cette secte pouvaient déposer des messages, dont, a-t-elle aimablement précisé puisque nul n’est au courant, la longueur ne devait pas dépasser « les 120 caractères ».

Attendu qu’il doive falloir passer au crible les maisons de retraite pour y dénicher encore un bipède ignorant que lesdits message peuvent en fait comprendre 140 caractères, et cela depuis la naissance de Twitter, on peut juger combien cette radio, France Inter, est pointilleuse dans le recrutement de son personnel.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
et pourtant...et pourtant Grand mamamouchi* seul le sait combien on peut en rajouter, des inepties en 20 caractères seulement!ce serait dommage de s'en priver.
*oui, je ne crois pas en Dieu alors j'invoque qui je peux.
Répondre