Les Françaises-zeu-z-et les Français

Publié le par Yves-André Samère

Je ne me lasserai pas de sitôt de cette activité consistant à rappeler que, lorsque vous dites « les Français », cela suffit à désigner tout le monde, les femmes tout autant que les hommes. Et que, par conséquent, il est absurde de doubler tout masculin de son équivalent au féminin, comme le font les politiques démagogues (pardon pour le pléonasme).

C’est pourquoi la devinette qu’a posée Yann Barthès hier soir dans son Petit Journal m’a bien réjoui, car elle prouve que je ne suis pas le seul. En effet, à son invitée Alessandra Sublet, il a demandé qui était le dernier Français ayant gagné à Roland-Garros. La pauvrette, qui n’a sans doute pas inventé l’eau tiède, a répondu automatiquement que c’était Yannick Noah.

Certes, certes, Noah a bien gagné le tournoi Roland-Garros en 1983, ce qui lui vaut d'être le seul et dernier joueur français MASCULIN ayant remporté un tournoi du grand chelem de l’Ère Open en simple MESSIEURS. Mais c’était faire peu de cas de Mary Pierce, laquelle, en dépit de son nom à consonnance anglo-saxonne (son père est états-unien), possède bien la double nationalité, qu’elle est donc française, et qu’elle a gagné à Roland-Garros en 2000.

Eh oui, il va falloir s’habituer à dire « les joueurs-zet-les joueuses »...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :