Les Hommen

Publié le par Yves-André Samère

J’espère que vous n’avez pas loupé l’entrée en scène, dans l’actualité, d’un nouveau groupe de destructeurs acharnés à saper les fondements, si j’ose dire, de la société actuelle.

Sournoisement, ils ont copié les Femen, et se font appeler les « Hommen » (sic). Hélas, ils risquent de ne pas choquer autant, pour une raison anatomique toute bête.

En effet, pour secouer les honnêtes familles, les Femen peuvent se contenter de dénuder leur poitrine. Pour une raison inexplicable, cela suffit à exciter pas mal de membres (encore si j’ose dire) de la gent masculine, et peut-être quelques représentant(e)s du sexe féminin (pardon : du genre féminin – je ne voudrais violer l’esprit de la nouvelle loi).

Or un homme qui dénude sa poitrine en public ne provoque aucune réaction, si bien que ces individus masqués mais torse nu courent au bide (si j’ose toujours dire).

Ils se sont rencontrés pour la première fois le 24 mars, mais je suggère une nouvelle réunion afin de décider d’une solution plus radicale. Je vous laisse deviner laquelle...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Il ne s’agit que de provoquer le gouvernement pour l’obliger à tenir compte des manifestants. La tenue n’a aucune importance, à ceci près que, si vous manifestez en costume-cravate, personne ne
fait attention à vous.

Pour Polnareff, c’était un gag tout à fait involontaire, il ne visait même pas à provoquer.
Répondre
D
Le jour où j'arriverai à comprendre pourquoi montrer ses seins fait avancer la société...
Alors montrer le reste, même incompréhension.
En fait, qui se souvient de Polnareff et de son très joli postérieur ? Cela remonte, je vous l'accorde, à la plus haute antiquité !
Répondre
Y
Par chance, vulgaire, je l’étais déjà !
Répondre
D
A poil! à poil! à poil!!
Tout ceci va finir par nous rendre vulgaires si nous ne l'étions pas.
Répondre