Les Mayas, inventeurs du zéro ?

Publié le par Yves-André Samère

Sur France Inter à huit heures et quart (juste avant que le cher Bernard Guetta nous sorte une fois de plus son célèbre immanquablement prononcé « I-manquablement »), on a pu entendre ce matin une péronelle, faisant un reportage sur le musée du Quai Branly à propos d’une exposition sur les Mayas, prétendre que ce peuple avait « inventé le chiffre zéro avant les Arabes ».

C’est beau, la culture. Parce que les chiffres que nous utilisons ont été qualifiés de « chiffres arabes », cette dame croit qu’ils ont été inventés par les Arabes. Or j’ai déjà expliqué que c’est faux. Nos dix chiffres ont été inventés par les Indiens, à une date indéterminée, entre le cinquième et le neuvième siècle : ils dérivaient des chiffres devanagari. Or les Arabes ont ramené en Arabie, puis en Algérie, des esclaves capturés en Inde, et avec eux les fameux chiffres, qui y avaient été inventés. Ils les ont donc utilisés, parce que plus pratiques que les chiffres romains, et c’est ainsi que Leonardo Fibonacci (1175-1250), mathématicien né à Pise et dont le père commerçant vivait à Bougie, en Algérie, les découvrit en 1198 et les introduisit en Italie. Quoique d’autres affirment qu’il avait été précédé par Gerbert d’Aurillac (940-1003), autre mathématicien, mais on manque de documentation sur le sujet. Néanmoins, tous deux ont publié des livres de vulgarisation sur le sujet.

Patience, la dame en question nous expliquera un jour que la chevalerie a été inventée par Maurice Chevalier.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Les chiffres vraiment arabes (pas indiens, donc), sont diversement utilisés, y compris au Maghreb. L’Algérie apprécie beaucoup moins tout ce qui lui vient de la colonisation, mais on est plus
détendu au Maroc, où l’on a conservé pas mal de noms français. Par exemple le boulevard Émile-Zola ou la rue Aristide-Briand, à Casabanca. Et la statue de Lyautey est toujours bien visible dans le
jardin du consulat de France.

Les chiffres ne sont que dix, bien entendu, et on les apprend en une minute. Je les ai appris en classe.
Répondre
Y
Merci pour le renseignement. Je ne l’ai pas entendu, car j’étais déjà sorti pour aller au cinéma. Mais je vais l’écouter en différé.
Répondre
T
Mais qu'en est-il des chiffres dits "indiens" actuellement utilisés dans le monde arabe (mis à pat au Maghreb où il me semble qu'on utilise les chiffres "arabes") et qui s'écrivent tout à fait
différemment? Il y a de quoi se perdre un peu, reconnaissons-le.
Répondre
C
heureuse surprise quand même sur France Inter, un François Rollin presque audacieux . Enfin bon, il aura attendu ,pour ce faire que se soit V.G.E.Bonjour l'audace !
Répondre