Les plages privées ne sont pas privées

Publié le par Yves-André Samère

Je ne sais plus qui avait écrit ici, dans un commentaire, que la loi sur le littoral était une ineptie. Naturellement, je ne suis pas d’accord, à moins que j’aie mal compris ce que voulait dire mon lecteur. En tout cas, le littoral est protégé, au point que les plages qu’on prétend privées ne le sont pas entièrement.

Il existe deux sortes de plages : les naturelles et les artificielles. Si une commune a fait fabriquer une plage artificielle, elle peut en concéder au privé 70 % de la surface ; si la plage était naturelle, la commune ne peut en concéder que 30 %. Donc AUCUNE plage privée n’est totalement privée, et un plagiste ne peut pas interdire aux baigneurs fauchés d’en fouler le sable (ou les galets, si ça se passe à Nice). À moins que l’intrus décide de s’y installer pour bronzer. Mais il peut y passer librement et sans payer. Salauds de pauvres, comme disait Gabin dans La traversée de Paris.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

À vrai dire, cette villa (qui est interdite de survol) ne se trouve pas au bord d’une plage, mais en haut d’une falaise. Voir photo ici :

http://www.lepost.fr/article/2008/08/01/1234904_comment-j-ai-survole-la-villa-de-carla-bruni-sarkozy-au-cap-negre.html


Répondre
D

Ce droit de passage s'appelle poétiquement "le chemin des douaniers". Hum, essayez de passer du côté du Cap Nègre aux alentours du 15 août sur ce fameux chemin...


Répondre