Les verbes intransitifs

Publié le par Yves-André Samère

De temps en temps, je parle des verbes intransitifs, comme débuter ou démarrer, juste pour faire remarquer que ces verbes n’admettent pas de complément d’objet direct, et que, si on tient à ce genre de complément, c’est commencer qu’il FAUT employer.

Mais il y a un détail que je ne crois pas avoir mentionné, et c’est celui-ci : lorsqu’un verbe est intransitif, son participe passé ne peut pas servir d’épithète ou d’attribut. En d’autres termes, on ne peut pas l’utiliser avec le verbe être, c’est le verbe avoir qui s’impose. Il est donc impossible de dire qu’une voiture est démarrée ou qu’une séance de cinéma est débutée. En revanche, elles peuvent avoir démarré ou avoir débuté ! Logique...

Ces fautes sont quotidiennes. Et j’en connais une autre, récurrente : commencer une phrase avec le nom personne, et la poursuivre en employant un pronom masculin pour remplacer ce mot. Cela donne des tournures burlesques comme celle-ci, entendue aujourd’hui dans la bouche de Clémentine Célarié : « Je connais des personnes qui, blablabla..., et ILS font ceci ou cela, etc. ». Mais, de la part d’une actrice, rien de très étonnant.

Publié dans Langue française

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Le verbe « mourir » est tout à fait particulier, car son participe passé est AUSSI adjectif. Si bien que la phrase « Il est mort » possède deux sens :

- soit elle désigne une action (il vient de FAIRE l’action de mourir) ;

- soit elle désigne un état (il EST en état de mort).

Je ne crois pas que le cas soit fréquent en français.
Répondre
T
Lorsque l'on parle de quelqu'un en le désignant comme "la personne morte tel ou tel jour" (pardon pour la première idée, macabre, qui vient à l'esprit, c'est aussi valable avec "la personne tombée
dans l'escalier", accidentellement bien sûr), "morte" (ou "tombée") n'est donc pas le participe passé du verbe "mourir" (vous allez peut-être me rétorquer que la deuxième proposition n'est pas
recevable)?
Répondre