Les vœux PERSONNELS de mon maire !

Publié le par Yves-André Samère

L’extrême intelligence de cette tradition des vœux en début d’année, dont l’efficacité a fait ses preuves depuis des siècles, ne cesse de susciter mon admiration. Et je me serais senti très mal si je n’avais pas reçu, comme chaque année, les vœux du maire de mon arrondissement, monsieur Jean-François Legaret, conseiller régional d’Île-de-France, et des membres du Conseil d’arrondissement – autrement dit, de la municipalité entière du premier arrondissement de Paris.

Ces vœux sont rédigés, partiellement en écriture manuscrite, au dos d’une carte postale représentant l’Arc-de-Triomphe du Carousel, un endroit auquel me rattachent d’excellents souvenirs d’un certain week-end Friends de juin 2000, et peut-être aussi de 2001, je ne sais plus très bien. Au pied du monument, une dizaine de cyclistes semblent faire de la publicité pour le Vélib, ce qui témoigne que monsieur Legaret n’en veut pas le moins du monde à monsieur Delanoë d’être maire de Paris, alors que lui-même, non. Le fait que soit apparemment écrite de la main même de monsieur Legaret l’aimable mention « Que 2011 vous apporte toutes les raisons d’aimer la vie dans le 1er » me va bien sûr droit au cœur. Dire que monsieur Legaret a pris la peine d’écrire à la main de telles amabilités à tous ses administrés ! Le temps que cela a dû lui prendre ! Je me demande si je ne vais pas enfin voter pour lui aux prochaines élections municipales.

Naturellement, je ne soulèverai pas la question mesquine à laquelle vous vous attendez tous de ma part, bande de petits teigneux : qui a payé les frais d’achat des quelques milliers de cartes postales (l’arrondissement compte environ 18 000 habitants) ayant servi de support à ces amabilités, ainsi que les frais d’impression et d’envoi par la Poste ? Quand on a l’honneur d’être dans les petits papiers de monsieur Legaret, on ne pose pas de telles questions.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :